Comment agir au mieux avec votre enfant Dys au quotidien ?

Il n’est pas toujours facile de faire la part des choses, les troubles Dys deviennent parfois des excuses aux caprices et à la paresse.

Avant toute chose, votre enfant a besoin de patience et de compréhension mais aussi d’encadrement et surtout d’indépendance. Un enfant dys est certainement complexé par ses difficultés, c’est pourquoi varier ses activités lui offre l’occasion de découvrir de nouvelles capacités, un potentiel caché. Il ne faut pas le confiner à des activités limitées, ne pas se focaliser sur ce qu’il ne peut pas faire mais plutôt sur ce qu’il pourrait faire comme des activités sportives, de la poterie, du bricolage, de la peinture ou encore de la musique. Avec cette dernière par exemple, des études récentes montrent que la musique aurait des effets thérapeutiques bénéfiques sur les enfants dyslexiques. Il ne pourra peut-être pas tout faire mais pour surmonter ses difficultés il devra aller au delà de ses capacités pour l’aider à retrouver confiance en lui

Lui laissez du temps

Même si c’est normal vous vous inquiétez pour lui et vous pensez bien faire, Il ne faut pas être constamment sur son dos à vouloir lui inculquer quelque chose. Il ne sert à rien de le forcer à lire ou à écrire s’il n’y arrive pas. Le forcer ne fera qu’accentuer son amertume pour ces matières et porter un sacré coup sur son estime de soi.

N’oubliez pas qu’il ne fait pas exprès de ne pas comprendre alors ne lui mettez pas plus de pression. Donnez lui du temps pour souffler et pour jouer, les enfants apprennent beaucoup de choses dans les jeux. Vous pouvez aussi lui proposer des activités ludo-éducative comme une visite d’un musée par exemple.

Adapter et s’adapter sont les mots d‘ordre !

Il est important de favoriser son autonomie. Vous ne l’aidez pas en faisant tout à sa place et en favorisant sa dépendance, au contraire vous renforcez ses difficultés.
Même si cela vous parait difficile, ce n’est pas impossible, tout est une question d’habitudes et d’exercices. Si par exemple votre enfant est dyspraxique, pour l’aider à
s’habiller tout seul, vous pouvez optez pour des vêtements sans boutons et des chaussures à scratch. Apprenez-lui à se débrouiller seul, doucement et progressivement mais n’hésitez pas à lui apporter de l’aide de temps en temps, s’il en a besoin.
Ce n’est pas parce qu’il aura réussi une ou deux fois que cela veut dire qu’il est devenu un pro en la matière en effet.

Une bonne entente familiale

Les attentions que vous avez pour votre enfant dys peuvent-être mal interprétées par vos autres enfants, êtres vues comme une préférence ou du favoritisme.

Vous devrez leur expliquer le plus clairement et simplement possible pourquoi vous agissez ainsi afin qu’ils puissent comprendre la situation. C’est en mettant tout le monde à contribution dans l’assistance de l’enfant dys que vous éviterez les petites querelles entre fratries.

Attention cependant à ne pas le différencier dans l’excès de peur qu’il soit mis à l’écart, cela finirait par le dévaloriser. Il faut qu’il comprenne que sa différence est une bonne chose.